lundi 26 mai 2014

When we were kings


Le film diffusé en première partie est vraiment mortel.
Ali dans toute sa splendeur, combat légendaire, ambiance de fou, symbole puissant : Black Power contre Oncle Tom (Foreman en 68, aux JO, a agité un drapeau ricain pour célébrer sa victoire, quand d'autres ont levé un poing ganté de noir...). Rumble in the jungle..."Ali boma ye !".





On vous conseille aussi l'autre volet, consacré au concert qui devait accompagner le combat jusqu'à ce que Foreman décale à cause d'une arcade ouverte à l'entraînement (?). La crème de la Soul en Afrique :



C'est Don king et Mobutu qui avaient organisé... Pas joli joli, mais les moments de boxe, de musique et de fierté noire que cette opération de business et de com' politique nous ont offerts font presque oublier l'arnaque.