lundi 14 décembre 2015

Saison 3 épisode 3 : "Gimme My Money Back", Street-music à la Nouvelle Orléans



Cette semaine, en complément des deux épisodes précédents sur la Nouvelle Orléans, on écoute des perles de la musique de rue de Crescent City, des standards transmis de génération en génération par les brass bands qui perpétuent un jazz populaire, destiné à la danse et à la célébration. C'est de ces fanfares incandescentes que naîtra le funk des origines, celui dont est directement issu le hiphop. Mardi-gras, black indians, enterrements où se dansent peine et joie mêlées, deux heures de musique bouillante et chargée d'histoire.

L'émission : BCK MIR S.03 EP.03, Street Music
La playlist : BCK MIR S.03 EP.03 Street Music Playlist


L'excellente tape de Young MA :



La vidéo qui l'a faite exploser. On comprend pourquoi. Elle fume Chi-Raq.



Pas de clip encore à la reprise qu'en donne E-40 de ce tube intemporel, mais la vidéo de la version accoustique pour se consoler :



jeudi 26 novembre 2015

Saison 3, épisode 2 : Nouvelle-Orléans, street music : second line, zulus & black indians


Cette semaine, on continue de remonter aux sources de la funk, cette musique poisseuse qui donna naissance au hip-hop dans les légendaires block parties, quand le DJ se mit à jouer en boucle les breakbeats les plus funky pour rassasier les danseurs. Ces rythmiques vont puiser loin dans l'histoire Noire, à la Nouvelle Orléans, plaque tournante de l'esclavage mais aussi lieu de perpétuation des pratiques culturelles des africains déportés. A Congo Square, où les chants et les danses étaient autorisés le dimanche, puis dans les bouges et les house-parties et enfin, jusqu'aujourd'hui, dans les brass bands, ces fanfares de rue qui accompagnent les enterrements et le mardi-gras. Une musique populaire, une musique de rue, une musique de résistance à l'acculturation. On y célèbre les ancètres marrons et les indiens qui les ont aidés, on y fête la joie d'avoir connu un être cher quand on l'accompagne à sa dernière demeure, on danse avec son krewe pour défier celui d'en face, on honore le roi zulu qui résiste à l'envahisseur blanc. Avec le beat comme ossature, un rythme créole fait de marches militaires françaises, d'habanera espagnole, de bambula africaine. La funk est née dans ces rues, et le hip-hop lui doit tout.

L'émission : BCK MIR S.03 EP.02
La playlist : BCK MIR S.03 EP.02 Playlist
















L'excellente bédé dont on parle en début d'émission. Cliquez dessus pour accéder au blog.

vendredi 13 novembre 2015

Saison 3, épisode pilote : Congo Square


Pour ce premier épisode de la nouvelle saison, on entame une série consacrée à la Nouvelle Orléans, plaque tournante de l'esclavage aux Etats-unis, berceau du Jazz et de la Funk, symbole d'une ségrégation qui n'a jamais réellement cessé, ce que la catastrophe sociale de Katrina a démontré à nouveau de façon tragique.

Démarrage en douceur : on présente le principe de l'émission pour les heureux nouveaux venus, puis on s'offre une double ration de nos traditions, avec la tarte hip-hop de la semaine, G-Herbo/PNL, et un triple sample de la semaine en hommage à l'inégalable Allen Toussaint qui vient de nous quitter et à Miriam Makeba, et enfin une double perle soul surprise...

Et puis on parle de Congo Square, cette place restée célèbre pour avoir été le lieu aux USA où les rassemblements de Noirs étaient autorisés le dimanche, et où se sont donc perpétuées et transmises les traditions musicales et culturelles des déportés d'Afrique de l'ouest. Le rythme, la danse, le chant comme exutoire et résistance, un battement qui animera ensuite les musiques natives de cette ville furieuse, puis bien plus tard le Hip-hop.

Des champs de coton aux ghettos de New York. Bienvenue !

L'émission  : BCK MIR S.03 EP.01 "Congo Square"
La playlist :  BCK MIR S.03 EP.01 Playlist



mercredi 16 septembre 2015

Summertime 15 Selekta



En attendant la vraie rentrée, deuxième mercredi d'octobre, un peti cadeau pour patienter. Sélection totalement subjective des sons qui ont éclairé l'été, en Hip-hop du moins.
Beaucoup de nouveautés, quelques trucs qui vieillissent bien, toutes régions, tous styles, histoire de se rappeler que le rap est bien vivant, et que c'était pas mieux avant.
En espérant que ça vous mette bien, comme c'est le cas par chez nous.
A très vite, pour remonter le temps, et retourner fouiller les racines d'une musique qui nous tient debout.
Hip-hop 4 life.

L'émission : Summertime 15
La tracklist : Summertime 15 Tracks


Quelques vidéos, dans l'ordre de la selekta : 

Le plus beau clip de l'été, Staples :

 


Norf Norf, par le même, grand album :




Jazz Cartier, Tioronto, Canada :






La Mixtape (clique pour download) :


Jazz Cartier - Marauding In Paradise


Payroll Giovanni, un des meilleurs albums de l'année, pas de doute, Detroit :






Boogie, tuerie absolue, dans un style très différent de ce qu'il fait d'habitude. Tube à L.A, mérité :




Pour mémoire, il nous avait fait ça l'année dernière, on s'en est toujours pas remis :




Sa tape, décevante :


Boogie - The Reach



Plus de son et d'image par là :


mardi 1 septembre 2015

"Bouche Cousue" - Femcees Mixtapes



Rima, qui nous avait déjà offert l'épisode spécial B-Girls, et à qui on doit les deux premiers volumes d'une série de compils "Bouche cousue" entièrement consacrées aux meufs qui rappent, nous livre un volume 3 torride et fâché : "Hot Summer". Ca se download par , et c'est bouillant.

Le volume 1, c'est par là :

http://www.mediafire.com/download/klqzgu3lg3n1lkn/BOUCHE_COUSUE_VOL.1.zip


Le volume 2, c'est par là : 



Bonne écoute !

mardi 7 juillet 2015

S.02 EP. 32 : Biggie & Tupac Selekta



En complément de la série sur Tupac et biggie, un parcours subjectif dans la disco des deux bonhommes.

BCK MIR BIGGIE TUPAC SELEKTA

samedi 4 juillet 2015

S.02 EP.31 : Biggie & Tupac Part 2 : Who Shot YA ?


Dernier épisode de la saison, avec la fin de la légende Biggie et Tupac, figures incontournables et maudites du Rap US des années 90. On reprend à l'entrée de 2PAC en prison, on le voit sombrer dans la paranoia, puis signer en échange de sa caution avec le sulfureux label Death Raw tenu par un gangster avéré, le très craint Suge Knight. La guerre est officiellement déclarée entre Tupac et Biggie, entre Suge Knight et Puffy Combs, patron du label Bad Boys qui p^roduit B.I.G, entre la côte Ouest et la côte Est. De morceaux haineux en intimidations, de déclarations dans la presse en bastons mémorables, la tension monte, et atteint son apogée avec les morts à quelques mois d'écart de ces deux monstres sacrés du Rap.

Dernier épisode dans des conditions extrêmes aussi, canicule oblige : le studio était une étuve, pardonnez donc l'essoufflement et la fatigue de votre hôte. Ca vaut quand même le coup, de belles histoires et de la très bonne musique. Dernier épisode interminable, par ailleurs, plus de trois heures... On vous l'a coupé en trois parties pour faciliter la digestion. A l'année prochaine, on va revenir fort !


L'émission :

BCK MIR BIG &2PAC Part2 #1
BCK MIR BIG &2PAC Part2 #2
BCK MIR BIG &2PAC Part2 #3


La Playlist : BCK MIR BIG &2PAC Part2 Playlist


Le bouquin de Sullivan, enquête en forme de Thriller policier sur les véritables assassins. Peu de révélations au final, mais une belle peinture des pratiques du label à la chaise électrique :

SULLIVAN

Le clip trombinoscope de la tuerie de E40 :





Le clip étrange de Vince Staples, dont vient de sortir le monstrueux double album Summer 06, Future au refrain s'il vous plaît :




Le clip d'une des "diss" songs les plus violentes de l'histoire du rap :




La fameuse déclaration de guerre de Suge Knight à Bad Boys lors de la cérémonie des Source Awards :




Tupac un peu plus tard :




La tension monte encore d'un cran, les crews s'en mêlent :






Tupac qui se prend pour un grand gansta :




Les deux version mégalo de California Love :






Le clip révélateur de Biggie :




Le clip prémonitoire de Tupac :




Le très mauvais film sur B.I.G :




Le très mauvais film sur l'enquête de Russell Poole, avec quelques images marrantes néanmoins :




Un des innombrables morceaux posthumes :

jeudi 25 juin 2015

S.02 EP.30 : Biggie & Tupac, part 1


Cette semaine, on parle des deux monstres sacrés du rap US des années 1990. Deux types qui ont commencé par être potes et partager des scènes, avant d'incarner la guerre fratricide qui a opposé les côtes Est et Ouest, qui s'est finie dans un bain de sang. Les deux ont été assassinés à six mois d'écart, sans que jamais qui que ce soit ne soit inculpé pour ces meurtres. Depuis, les spéculations et autres théories du complot vont bon train : Règlements de compte entre les patrons de leurs labels Death Row et Bad Boy ? Complot du F.B.I pour affaiblir un mouvement Hip Hop en plein essor, et perçu comme un danger par le pouvoir ? Guerre des gangs ? Manipulation de Suge Kight, patron terrifiant de Death Row, pour se débarrasser de son poulain Tupac qui avait des envies d'ailleurs ? Comédie (Tupac, en réalité, est à Cuba avec sa tante Assata, Black Panther réfugiée) ? On ne répondra pas à ces questions. Mais on tâchera de retracer le parcours fulgurant et foudroyé de ces immenses rappeurs, dont la musique et la légende ont marqué durablement le mouvement, et ont résumé à eux seuls le pire et le meilleur de ce que peut nous offrir le rap.

Première partie cette semaine : les origines, les premières années, la filiation, les collaborations, l'explosion, juste avant que Tupac ne se fasse tirer dessus une première fois avant de partir en prison pour une sombre histoire de moeurs.

L'émission : BCK MIR S.02  EP.30
La Playlist : BCK MIR S.02  EP.30 PLAYLIST

La tarte Hip Hop de la semaine, c'est la tuerie de Charleston : un suprémaciste blanc qui a tiré dans le tas dans une église Noire historique, pendant l'office, et abattu 9 personnes. Ca nous rappelle tristement l'attentat de Birmingham en 1964, qui avait inspiré cette chanson à Nina Simone. L'occasion de la réécouter :




Les paroles :


Alabama's gotten me so upset
Tennessee made me lose my rest
And everybody knows about Mississippi Goddam

Alabama's gotten me so upset
Tennessee made me lose my rest
And everybody knows about Mississippi Goddam

Can't you see it
Can't you feel it
It's all in the air
I can't stand the pressure much longer
Somebody say a prayer

Alabama's gotten me so upset
Tennessee made me lose my rest
And everybody knows about Mississippi Goddam

This is a show tune
But the show hasn't been written for it, yet

Hound dogs on my trail
School children sitting in jail
Black cat cross my path
I think every day's gonna be my last

Lord have mercy on this land of mine
We all gonna get it in due time
I don't belong here
I don't belong there
I've even stopped believing in prayer

Don't tell me
I tell you
Me and my people just about due
I've been there so I know
They keep on saying 'Go slow!'

But that's just the trouble
'Do it slow'
Washing the windows
'Do it slow'
Picking the cotton
'Do it slow'
You're just plain rotten
'Do it slow'
You're too damn lazy
'Do it slow'
The thinking's crazy
'Do it slow'
Where am I going
What am I doing
I don't know
I don't know

Just try to do your very best
Stand up be counted with all the rest
For everybody knows about Mississippi Goddam

I made you thought I was kiddin'

Picket lines
School boy cots
They try to say it's a communist plot
All I want is equality
For my sister my brother my people and me

Yes you lied to me all these years
You told me to wash and clean my ears
And talk real fine just like a lady
And you'd stop calling me Sister Sadie

Oh but this whole country is full of lies
You're all gonna die and die like flies
I don't trust you any more
You keep on saying 'Go slow!'
'Go slow!'

But that's just the trouble
'Do it slow'
Desegregation
'Do it slow'
Mass participation
'Do it slow'
Reunification
'Do it slow'
Do things gradually
'Do it slow'
But bring more tragedy
'Do it slow'
Why don't you see it
Why don't you feel it
I don't know
I don't know

You don't have to live next to me
Just give me my equality
Everybody knows about Mississippi
Everybody knows about Alabama
Everybody knows about Mississippi Goddam


Sample de la semaine :

Le clip What the Fuck du tube de 1979 Rise :





Le clip hollywoodien d'Hypnotize, suivi des funérailles de Biggie où ce titre légendaire a retenti :








Ladi Dadi !






Les débuts de Tupac :




Les débuts de Biggie :




Les deux ensemble :






Tupac en interview, tout jeune :








A un dîner de militants Noirs :




Les textes d'Assata Shakur, sa tante : ASSATA

jeudi 18 juin 2015

S.02 EP.29 : What's Up ? #4


Avant dernier épisode de la saison, on se prépare aux vacances, on met du son de côté. On fait le tour des projets marquants des derniers mois, essentiellement en rap US, avec une incartade aux Tarterêts. Début d'année en demi-teinte, mais y a quand même deux-trois trucs vraiment chauds et surprenants, même à New York !

L'émission : BCK MIR WHAT'S UP #4
La Playlist : BCK MIR WHAT'S UP #4 PLAYLIST


Le sample de la semaine, un incontournable :

 






Erreur impardonnable, "Who run it", c'est Three Six Mafia...




La tarte Hip Hop de la semaine, en free download (cliquer sur l'image)

BBK


Ka, Days with Dr Yen Lo, ou "Mais quelle idée de sortir ça au printemps ?!?", série de clips magnifiques :













Dans la famille joyeuse, allons faire un tour aux Tarterêts, un gros big up au Réal qui retranscrit si bien l'atmosphère des morceaux de PNL :
















Encore plus de liens et de vidéos :

mercredi 10 juin 2015

S.02 Ep.28 : Dialectik Music


Emission particulière cette semaine. Rangez les cahiers, y a pas cours ! On diffuse une rencontre avec le MC trop méconnu Puzz Mama, du groupe Dialectik. On emploie le mot "MC" à dessein, tant Puzz est un acharné du micro. On en sait quelque chose pour l'avoir vu rapper jusqu'à l'aube dans des états... approximatifs, et garder toute sa hargne et sa technique bien en place malgré la "fatigue". Le lendemain midi, après quelques minutes de coma pas du tout réparateur, on presse Rec avec le poto Nox de Dijon, pour une interview croisée du lascar, qui s'avère passionnante. On y parle boum bap, trap, freestyle, références, engagement, squats. On y écoute comme d'hab beaucoup de bon son, notamment les prods de Puzz et de son coéquipier. Tout leur son circule gratuit, vous pouvez en retrouver pas mal là : Mixdown ou sur le blog, des fois mis à jour (mais pas très souvent...) : Dialectik
Les deux larrons tournent beaucoup dans les soirées de soutien, notamment pour l'anti-répression et contre la prison et la police. Ca se rate pas, y a de la rage, du style et de la générosité, bien plus encore que sur skeud. C'est l'école kickeur, pas rat de studio.

L'émission : BCK MIR DIALECTIK
La Playlist : BCK MIR DIALEKTIK PLAYLIST

On ouvre l'émission sur le poto Cerna, qui vient de sortir son premier album solo, dont on ne peut pas dire trop de bien pour des raisons éthiques évidentes : on nous croirait pas. Allez donc plutôt vous faire une idée, c'est à prix libre sur son bandcamp, ou en digipack livret couleur 24 pages, pour 7 balles.





Déja quelques vidéos dans la boite :












Pas de clips pour Dialectik encore, raison de plus pour aller les voir en concert, histoire de mettre une ganache sur cette voix d'outre-tombe. Elle vaut le coup, et ce qu'il y a dedans avec.Pour le plaisir, quelques références citées dans l'émission par le lascar. On est en bonne compagnie.
























par inrapru











jeudi 28 mai 2015

S.02 EP.27 : Des champs de coton aux ghettos de l'hexagone : Les oubliés


Suite et fin de notre petit tour dans le bouquin de Mehdi Maizi, occasion de reparler des grands classiques du rap français. Cette semaine, on traîne encore un peu dans les années 2000, et surtout on rattrape deux trois manques cruels à cette sélection presque irréprochable (ce qui n'est pas le cas des chroniques, on le répète...)

L'émission : BCK MIR RAP FR 3
La Playlist : BCK MIR RAP FR 3 PLAYLIST

Comme d'hab', on a débordé, voici donc la version courte (trop!) pour les radios amies qui nous rediffusent : BCK MIR FR 3 RADIO


La tarte hip hop de la semaine, projet gratuit :


Jazz Cartier - Marauding In Paradise





L'album d'Eskicit, klassik méconnu :




Teaser du prochain album de Premiere ligne, nouveau groupe du rappeur E-One avec Skalpel et Akye (www.bboykonsian.com) :




18 ème !!!










AL (Matière Première) :









Comme d'hab, plus de clips en cliquant :

jeudi 21 mai 2015

S.02 EP.26 : Des champs de coton aux ghettos de l'hexagone, vol.2 : Les années 2000


Cette semaine on poursuit l'exploration des grands albums du rap français, en partant de la sélection du bouquin de Mehdi. On commence par la planète Mars, dont on a pas eu le temps de parler la semaine dernière, et on enchaine avec la bande à Lunatic, puis Tandem, Casey, La Rumeur... Que des classiques.

L'émission : BCK MIR S.02 EP.26
La Playlist : BCK MIR S.02 EP.26 PLAYLIST


Le bouquin Permis de Tuer, plus que jamais indispensable : 


PERMIS DE TUER



Le site du collectif Urgence Notre Police Assassine : ICI

 

Le bouquin de Mathieu Rigouste : 


RIGOUSTE




Quelques vidéos, on commence par Chinx, R.I.P :




Avec Young Thug, ça donnait ça :




Le regretté BB King, en concert y a pas si longtemps :




Blois en plein effet :










MARSEILLE :









Plus de vidéos en cliquant sur le lien ci-dessous, comme d'hab !

jeudi 14 mai 2015

S.02 EP.25 : Des champs de coton aux ghettos de l'hexagone, part.1 (90's)


Cette semaine, on quitte un peu les USA. Deux bouquins viennent de sortir, pour nous parler de Rap français. Le premier, Regarde ta jeunesse dans les yeux, de Vincent Piolet, est indispensable. Il documente enfin, après des années de recherche et des centaines d'entretien avec les artisans du mouvement, la naissance du mouvement Hip Hop en France, avant que l'industrie musicale ne s'en saisisse, dans les années 1980. On en cause bientôt, avec l'auteur en invité ! Le second, Rap français, une exploration en 100 albums, par Mehdi de l'abcdr, on l'attendait, on en espérait beaucoup, et c'est peu de dire qu'on est déçu. Pas tant par la sélection, assez irréprochable - à part quelques absences inexpliquées -  mais c'est la cruelle loi de l'exercice. Par contre le contenu des chroniques est vraiment maigre et désincarné. Mais comme on va pas jouer les rageux, et qu'il n'a pas besoin de nous pour le vendre, on en profite pour réécouter des classiques.

Règle du jeu : on n'a pioché que dans sa sélection, et on n'écoute donc que des morceaux issus d'albums qu'il juge importants, fondateurs, représentatifs. Les anciens vont se régaler, les jeunes vont, on l'espère, faire de belles découvertes. Pour la première partie, on s'intéresse aux années 1990, et plus particulièrement à leur deuxième moitié, plus fournie, et plus mature. On évoquera les débuts des 90's avec Vincent, d'ici peu. Plutôt que de suivre un ordre chronologique, on va circuler en suivant les différentes équipes, dans une époque où le hip hop fonctionnait vraiment par crews. La West Coast hardcore du 95, le Boum Bap musclé du 93, les stylistes de Panam', la conscience du 18eme, les flows inspirés et frais du 92, les compils etc. Gros son, nostalgie, dédicaces. Bienvenue ! (faute de temps, on ne parlera de la planète Mars que la semaine prochaine)

L'émission : BCK MIR RAP FR Partie 1
La playlist : BCK MIR RAP FR Partie 1 Playlist

Comme on a pas mal débordé, passion oblige, une version de deux heures est dispo pour les radios qui nous redif', il y manque encore plus de trucs... GRRR : BCK MIR FR version courte

Quelques clips pour se replonger dans une époque où les Stan Smith blanches étaient pas portées par les hipsters...

















Plus de vidéos en cliquant sur le lien :

jeudi 23 avril 2015

S.O2 EP.24 : Selekta spéciale Billie Holiday


Cette semaine, en complément des deux précédentes émissions sur Billie Holiday, Lucie nous offre une sélection de quelques-uns de ses plus grands morceaux pour finir de lui rendre hommage. On passera entre autres par une très belle reprise de These foolish things par son complice de toujours Lester Young, on écoutera Ma Rainey la "mère du Blues", Bessie Smith son influence majeure, et des versions méconnues de certains de ses classiques. Mais aussi un sample de la semaine spécial Girl Power, et un des sommets de la tape déroutante de Young Thug Barter 6.

L'émission : BCK MIR S.02 EP.23


Tracklist :

01. Leslie Gore - You Don't Own Me
02. Eminem - Untitled
03. RZA - Money Don't Own Me
04. Ali - Oraison funebre
05. Young Thug - Dome
06. Ma Rainey -Booze and Blues
07. Ma Rainey -Stack O Lee Blues
08. Bessie Smith - Empty Bed Blues
09. Bessie Smith - Nobody Knows You When You're Down and Out
10. Billie Holiday - What A Little Moonlight Can Do
11. Billie Holiday - If You Were Mine
12. Billie Holiday -No Regrets
13. Billie Holiday -Let's Call The Whole Thing Off
14. Billie Holiday -They Can't Take That Away From Me
15. Billie Holiday -Sun Showers
16. Billie Holiday -Mean To Me
17. Billie Holiday -Foolin' Myself
18. Lester Young -These Foolish Things
19. Billie Holiday - Pennies From Heaven
20. Billie Holiday -Me, Myself And I
21. Billie Holiday -My Man
22. Billie Holiday -I'm Gonna Lock My Heart
23. Billie Holiday - This Year's Kisses
24. Billie Holiday -When A Man Loves A Woman
25. Billie Holiday -The Very Thought of you
26. Billie Holiday -Some Other Spring
27. Billie Holiday -All Of me
28. Billie Holiday -Jim
29. Billie Holiday -I Cover The Waterfront
30. Billie Holiday -My Old Flame
31. Billie Holiday -On The sSunny Side Of The Street
32. Billie Holiday -You Better Go Now
33. Billie Holiday -Don't Explain


Un morceau clippé de Barter 6, c'est vraiment n'importe quoi mais le morceau est tellement mortel :




Le kitchissime passage de Leslie Gore au T.A.M.I Show :

jeudi 16 avril 2015

S.02 EP.23 : Billie's Blues part.2


Deuxième épisode de notre série consacrée à Billie Holiday, qui fête son centenaire. Cette semaine, on parle de ses vingt dernières années de vie et de carrière. Elle chantera ses douleurs sourdes jusqu'à la fin, avant d'être engloutie par les larmes, l'alcool et la drogue après la mort du seul véritable ami qu'elle ait eu, qui était aussi son meilleur complice de musique : Lester Young. Elle meurt dans la solitude, entourée par des flics dans un hôpital New-yorkais. Mais avant, elle nous aura encore offert de sublimes chansons, malgré une voix qui la quitte peu à peu, des orchestrations parfois désastreuses, et une vie qui oscille entre les lumières des plus grands théâtres et l'ombre des cachots.

L'émission : BCK MIR S.02 EP.23
La Playlist : BCK MIR S.02 EP.23 Playlist


Quelques vidéos :





/>


Le sample de la semaine, Currensy sur un sample de David Axelrod :



vendredi 27 mars 2015

S.02 EP.21 : What's up #3



Cette semaine, petit tour subjectif dans les niouzes hip-hop des derniers mois. Ce qui nous a fait du bien aux oreilles, à la tête, au bide. Du français, de l'anglais, du cainri. Eclectisme de rigueur, toutes écoles, toutes régions. Du "conscient", de "l'ignorant", du boum bap à la trap. Que du trèèèès bon.

L'émission : BCK MIR S.02 EP.21
La Playlist : BCK MIR S.02 EP.21 PLAYLIST

Tracklist :
01. Kendrick Lamar - King Kunta
02. Mr Lennie Hibbert - Rose Len
03. Ms Dynamite - Dy-NA-my-tee
04. Earl Sweatshirt feat. RZA - Molasses
05. Ahmad - A la vie à la morgue
06. Ahmad - Mon polo
07. X-MEN - Retour aux pyramides
08. Sameer Ahmad - Deuxième du nom
09. ALI - A.R.T
10. Flynt & Lino - Appelle moi mc
11. 10 Vers, Paco, Ritzo : Respect
12. Première Ligne : Apaches
13. Jam Baxter - Caravan
14. The Four Owls - Old Earth
15. Rapper Big Pooh - No Future
16. Kenn Star - Say Goodbye
17. Kenn Star feat. Boog Brown - Exodus
18. Cannibal Ox feat. MF Doom - Iron Rose
19. Ka feat. Roc Marciano - Soap Box
20. Ka - Nighthood
21. Earl Sweatshirt - Faucet
22. Earl Sweatshirt - The grief
23. Earl Sweatshirt - Wool feat. Vince Staples
24. A Wax - Over qualified
25. A Wax - Rain
26. A Wax - Crocodile Dundee
27. Lil Bibby & Lil Herb - Ain't Heard About You (Kill Shit Pt 2)
28. Yo Gotti - Never changed (feat. Lil Bibby)
29. Yo Gotti - Ion Feel Em (feat. Kevin Gates)
30. Pee Wee Longway - That ain't new to me
31. Pee Wee Longway - I start my day off selling drugs
32. Rome Fortune & OG Maco - Riot
33. Rae Sremmurd - No Type
34. The Bug - Fuck You


Grosse salve de vidéos, dans l'orde de l'émission, pour compléter le son :


Tarte hip hop, Lamar semble vouloir sortir ses "meilleurs" morceaux de l'album : 




(quasi plagiat) :




Sur un sample de Mr Lennie Hibbert, vibraphone jamaicain, gros tube du début 2000 :




Ahmad, avec les X men en feat sur le refrain :




Là ça rappait aussi :




Nouvel album :




On parle aussi de la nouvelle compil de DJ Blaiz, Appelle moi Mc vol2 :




Les camarades de Première ligne annoncent leur nouveau projet :




Le webzine/shop/infokiosk Bboykonsian, c'est par là : BBOY
Encore plus de vidéos en cliquant sur le lien :

vendredi 20 mars 2015

Saison 2 Episode 20 : Selekta, spécial Funky Divas, JB'S and friends.



Cette semaine, on rend hommage à ceux et celles qui sont passés dans la revue de James Brown, dont il a absorbé le groove jusqu'à tous et toutes les lessiver. Avec une place de choix pour ses choristes, des immenses chanteuses parfois restées dans sa trop grande ombre, alors qu'elles sont renversantes. Et puis la relève du Heavy funk, Maceo, Fred Wesley, Bootsy Collins... Que des énormes morceaux, deux heures de musique incandescente. Et toujours le sample de la semaine, la perle soul, et le retour du son anti keuf, pour Bouna, Zyed et tous les autres. Bienvenue !

L'émission : BCK MIR S.02 EP.20
La playlist : BCK MIR S.02 EP.20 Playlist


Skinnyman rappe "No Bing Thing" en live, sur un sample de Bobby Bird :





Le très beau disque de Nancy Duprey, chorale des gosses du ghetto (surprise en cliquant sur l'image)




Lyn Collins, Think, chez Soul Train... C'est même plus de la classe à ce niveau-là :







Marva Whitney qui reprend le "Tell Mama" d'Etta James, fin 60's :




L'original :




Marva, again :






La pochette de l'album d'Yvonne Fair...


Chez soul train : https://www.youtube.com/watch?v=qwMVVPlYKjA




Damn right i'm somebody !




Les grands malades de Funkadelic, fondateurs du P Funk :




Et en mode G-Funk :




Quand le hip hop naissant paie ses dettes au grand'pa, peace love and havin fun :




Pour entendre plus de funky divas, très belle compil' (cliquez !)

FUNKY DIVAS

vendredi 13 mars 2015

Saison 2, épisode 19 : James Brown, forever suffering


Dernier épisode de la série consacrée à James Brown. On revient sur ses dernières grandes années musicales, avant de se faire submerger par la version froide et édulcorée de la Funk qu'il avait défendue corps et âme. Entre 1968 et 1974, il creuse jusqu'à l'épuisement le sillon d'une musique rugueuse, sexuelle, sans concession.

Et puis il se perd, à tous niveaux. Il essaye de s'accrocher à son trône, mais perd peu à peu le soutien d'une partie du peuple des ghettos, par son ralliement à Nixon l'ennemi des pauvres et des Panthers, après avoir perdu celui d'une partie de son public blanc à cause du titre trop explicite "Say it loud ( I'm black and I'm proud). Le tyran est de plus en plus isolé, enchaîne les deuils et les défections, pour finir par sombrer dans la drogue, les violences conjugales, la prison.

On s'attarde pas trop sur sa déchéance dans cette émission, on préfère écouter les morceaux surpuissants qu'il a produit début 70, avec les immenses musiciens qu'il continue d'attirer et d'épuiser : Bootsy Collins, Fred Wesley, Pee Wee Ellis, Maceo Parker, Clyde Stubblefield etc. Et on parle un peu de son lien avec l'Afrique, où il tourne pour la première fois en 1969 et fait la connaissance d'un de ses dignes représentants, Fela Kuti, et où il met le feu en 74 pour le fameux combat Ali / Foreman (avant de jouer pour le sacre d'Omar Bongo...)

L'émission : BCK MIR S.02 EP.19
La playlist  : BCK MIR S.02 EP.19 Playlist

A.L.I :




Lunatic...




L'album de Miscyer Blodya :

http://myscierblodya.bandcamp.com/


Le clip de Nothing Else (on a voulu se rajeunir, on écoutait ça ado, mais c'était en 1996, pas en 2001...) :




Cannox à l'ancienne ça donnait ça :




Blak Twang :




L'original, quand même, notre générique :




Poooopcorn :



Fela Kuti chez lui en 71 :



James Brown au Zaire, pour le combat Ali / Foreman :



On peut voir le film Soul Power complet là : Soul Power 74

Et son biopic là : Get on up (chut !)

jeudi 26 février 2015

S.02 EP.18 : James Brown, de Harlem à la Maison Blanche


Cette semaine, on continue d'explorer la carrière du Soul Brother N°1, et on s'attache aux années fastes, celles qui l'ont vu révolutionner la soul, lui faire prendre une autre direction, plus rude ("raw soul"), plus urbaine, plus dépouillée. Peu à peu, les mélodies s'estompent pour mettre tous les instruments au service du groove ultime, squelettique, enragé, incendiaire, à l'image des ghettos qui s'embrasent.

La musique de James Brown sera la bande son des émeutes qui secouent les USA tous les été de 1965 à1969. On s'arrêtera aussi sur ses premières errances politiques, lui qui s'était tenu à l'écart jusque là et mettait toutes ses forces à bâtir un Empire. Admirateur de Luther King, hostile à la violence, lançant des appels au calme à la demande des autorités, serrant la patte du vice président, jouant pour les troupes au Vietnam, sortant le single patriote "America is my home" quelques mois après l'assassinat du révérend, James Brown a toujours voulu défendre un Black Power économique, persuadé que l'éducation et le travail peuvent permettre à eux-seuls de combattre un Etat structurellement raciste.

Tiraillé entre son amour pour le peuple du ghetto et ses rèves de gloire, celui dont Carmichael (premier leader à employer l'expression "Black Power") disait qu'il était dangereux parce que trop de gens l'écoutaient, a souvent produit une musique dont le sens profond semblait lui échapper, celui d'une révolte Noire contre le monde Blanc. Il finira même par renier l'immense "Say it loud i'm black and I'm proud", regrettant qu'il ait été "mal compris", et qu'il lui ait coûté une partie de son public bourgeois.

Deux heures de musique, de politique, de luttes, et comme d'hab', la tarte hip hop et le sample de la semaine. Bienvenue !

L'émission : BCK MIR S.02 Ep.18
La Playlist : BCK MIR S.02 EP.18 James Brown #2 PLAYLIST 

  1. The Robins - Riot in cell block 9
  2. Isley Brothers - It's Your Thing
  3. Ann Peebles - It's Your Thing
  4. Marva whitney - Its my thing
  5. NWA - Fuck The Police
  6. EPMD - It's My Thing
  7. Public Enemy - Bring the noise
  8. Mc TREE - Trappers Delight
  9. James Brown - Out of Sight
  10. James Brown - I Got You (original 1964 version)
  11. James Brown - I Got You (I Feel Good)
  12. Professor_Longhair - Big Chief (Parts 1 and 2)
  13. Dyke & The Blazers - Funky Broadway Part1
  14. James Brown - Papa's Got a Brand New Bag Part1
  15. James Brown - I don't care
  16. James Brown - Cold Sweat
  17. James Brown - There Was a Time (Live)
  18. James Brown - Don't be a Dropout
  19. James Brown - America Is My Home
  20. James Brown - Say it Loud (I'm Black And I'm Proud) Part1
  21. James Brown - I Don't Want Nobody to Give me Nothing


Quelques vidéos, de 1965 à 1969, au sommet de sa classe, peut-être le plus grand danseur, avec Ali :





Le jour où il a failli faire s'effondrer l'Olympia, 1966 :




Improbable :




Cold Sweat, pierre de Rosette du Funk moderne :




Clyde Stubblefield, le "funky drummer", dans ses oeuvres. Breakbeat !




Boston, le lendemain du meurtre de Luther King :





Appels au calme :




A côté de ses pompes...




Pour pécho la mixtape de TREE, tarte hip hop de la semaine :

TRAP GENIUS


A lire absolument, les bouquins d'un voleur parti trop tôt détrousser le paradis :

AHB


jeudi 19 février 2015

S.02 EP.17 : Sélekta spéciale James Brown 1955 - 1964


Cette semaine, épisode sélekta spéciale "Early James Brown", ses premières années, de 1955 à 1964, du RNB à la Soul, juste avant l'explosion Funk. Il nous avait déjà offert des ballades RNB imbattables, et annonçait parfois sa chasse au groove parfait. On en profite pour écouter quelques influences, des reprises, des titres qu'il a écrits pour ses "Funky Divas". Avec en prime un double sample de la semaine, et une double tarte hip-hop.


L'émission, Face A : BCK MIR Selekta James B. #1

L'émission, Face B : BCK MIR Selekta James B. #2



Playlist, Face A :

01. ALI – Survivant
02. James Brown – I don't mind
03. Onyx – Belly of the Beast (Prod : The Audible doctor)
04. Little Willie John – All around the world (1955)
05. Little Willie John – Fever (1956)
06. James Brown – That's when i lost my heart (1959)
07. James Brown – Chonnie oh Chon (1959)
08. James Brown – That dood it (1959)
09. James Brown – I want you so bad (1959)
10. James Brown – I got to cry (1959)
11. James Brown – Messing with the blues (1959)
12. The Impressions – Precious Love (1958)
13. James Brown – Prisoner of love (1963)
14. James Brown – I don't care (1962, première version de « Cold Sweat »)
15. James Brown – Shout and shimmy (1962)
16. James Brown – Lost Someone (1963)
17. James Brown – I got you (1964, unreleased)
18. Yvonne Fair – I found you (1964)
19. James Brown – Night train (1961)
20. James Brown – Night train (live at The Apollo, 1963)
21. James Brown – Bewildered (1963)
22. Baby Lloyd – There Is Something On Your Mind (1965)



Playlist Face B :

01. Lil Herb – Real
02. Vickie Anderson – I want to be in the land of... (1969)
03. Main Source – Live at the Barbecue
04. Tammy Montgommery – I cried (1963)
05. James Brown – I cried (1971)
06. Anna King – That's when i cry (1964)
07. James Brown – Good Rockin' tonight (Roy Brown cover, 1967)
08. James Brown – The scratch (1961)
09.James Brown – Maybe the last time (1964)
10. James Brown – Just won't do right (1964)
11. James Brown – Baby you're right (Joe Tex cover, 1961)
12. James Brown – Love don't love nobody (1961)
13. James Brown – Baby don't you weep (1964)
14. Yvonne Fair – You can make it if you try (1962)
15. Tammy Montgommery – If you don't think (1963)
16. Anna King & Bobby Bird – Baby baby baby (1964)
17. James Brown – Medley (Live at the Apollo)
18. James Brown – These Foolish Things (Live at the Apollo)
19. James Brown – It's a man's world (alternate)

vendredi 13 février 2015

S.02 EP.16 : James Brown, partie 1 : Du Sud ségrégué aux lumières de Harlem


Cette semaine, on raconte comment un gamin noir né dans une cabane en bois dans un des Etats les plus ségrégués des USA, élevé par une tante maquerelle, emprisonné à 16 piges pour une peine égale à son âge pour un misérable vol, va finir par révolutionner la musique et rythmer la lutte pour la dignité. On découvre quelques-unes de ses influences, on écoute les premiers titres RNB qui l'ont fait décoller, et on se termine avec un des plus grands monuments de la musique populaire, le "Live at the Apollo", enregistré en 1962 en plein coeur de Harlem. Gimme the drummer some !

L'émission : BCK MIR S.02 EP.16
La playlist : BCK MIR S.02 EP.16 Playlist


Quelques vidéos :









L'escroc number 1 :




Le fameux T.A.M.I show, avec une version courte de la folie de James Brown sur son "Please, please,please", qui pouvait parfois durer jusqu'à 40 mn en live...





Un extrait de Get on up, avec le sidérant Chadwick Boseman, la fameuse soirée où les Flames volent la vedette à Little Richard :



vendredi 30 janvier 2015

S.02 EP.15 : James Brown, le premier B-Boy


Cette semaine, on entame une série consacrée à James Brown, l'artiste le plus samplé de tous les temps. L'inventeur de la Funk a couru toute sa vie après le groove parfait, et a ramené la soul à son expression la plus pure : le rythme, au service duquel devaient se mettre tous les instruments. Beaucoup pensent que le Hip Hop lui doit tout. Gamin de la rue arrivé au sommet, MC avant l'heure, papa du breakdance, capitaliste noir : les mômes du ghetto des années 70 ont poussé en l'adulant, et ont fini par absorber toute son oeuvre dans les samplers. Des champs de coton d'Augusta aux podiums de Harlem, on va tâcher de raconter son histoire, loin de la légende. Ce premier épisode comme mise en bouche, un aperçu de son influence majeure sur le rap, à travers quelques-uns de ses samples les plus marquants, notamment le fameux "Funky Drummer".

L'émission : BCK MIR S.02 EP.15
La Playlist : BCK MIR S.02 EP.15 Playlist



























vendredi 23 janvier 2015

Saison 2 EP.14 : LINO


De retour en ces temps funestes pour les têtes de métèques, on s'attarde sur Lino, qui vient de sortir un album au titre de circonstance : Requiem.
C'est peu de dire que l'album nous a déçus, mais ça nous apprendra à avoir des attentes. Pour autant, elles étaient justifiées, vu le parcours et la longévité du lascar, actif depuis plus de vingt piges, et responsable d'innombrables couplets de légende. Un timbre nasal, sorti d'une époque où l'empreinte vocale était primordiale, une écriture d'une précision renversante, un flow froid et limpide, Lino a longtemps survolé le rap, malgré ses trop nombreuses incartades dans le son FM le plus dégoulinant. Son premier solo, en 2005, était une réussite. La sortie pirate de Radio Bitume en 2012 nous avaient laissés haletants, sidérés par la plume et la dextérité d'un ancien toujours aussi affûté. Alors Requiem laisse un goût amer. Entre tueries et sombres merdes calibrées pour les ondes FM du dernier millénaire, c'est plus de l'ascenseur émotionnel, c'est de la centrifugeuse.
Mais comme on préfère parler de ce qu'on aime, on passe ces deux heures à survoler le parcours musical de Monsieur Bors, en s'attardant sur ses escales les plus lumineuses. Tchh tchh ! Que la paix soit sur vous.

L'émission : BCK MIR S.02 EP.14
La playlist : BCK MIR S.02 EP.14 Playlist

Quelques vidéos pour se rafraichir la mémoire :
















Son apparition sur ce long possee cut dégoulinant justifiait à lui seul le morceau (mais on aime beaucoup Jeff aussi, hein !) :




Et enfin le clip de VLB, en mode futur du passé. On vous épargne les autres, ils tournent très bien sans nous :

vendredi 2 janvier 2015

S.02 EP.14 : X-MAS MIX


Toujours dispo, un mix bien glauque pour lutter contre l'esprit des fêtes. Y parait que c'est un peu étouffant, mais c'est pas comme si l'air du temps était très respirable, non plus.

L'émission : BCK MIR S02 EP14, X- MAS Mix

Tracklist :

1. Lil Boosie – Streets on fire
2. A-Wax – They don't know
3. King Louie – Day
4. Lil Herb – All my niggas
5. Lil Herb – Koolin'
6. Young Thug – Alphabetic order
7. Starlito – Stop running
8. Chris Crack – Trap name juug
9. Sasha  Go Hard – Rondo
10. Jam Baxter – Leash
11. K9 – Untouchable
12. Lady Leshurr – Exterminate
13. Amplify Dot / Lioness – Broken
14. Black Milk – Detroit New Dance Show
15. OT Genasis – Coco
16. TREE – Probably Nu It
17. TREE – Round Here
18. Young Thug – Mamacita
19. OG Maco – Twelve Bricks
20. Run The Jewels – Crown
21. Cashy – Wrong Way
22. Future – Look Ahead
23. Vince Staple – 45
24. Lil Boosie – Purple Drank
25. Fliptrix – Praise the sun
26. Dej Loaf – Bird call
27. Dreezy – Dreamer 2
28. Black Milk – All mighty part 2
29. Travis Scott – Skyfall
30. YG – Left/Right
31. Prhyme – Underground Kings
32. Nickie Minaj – Stoner
33. Dreezy Feat. Katie Got Bandz – Zeros
34. K9 – Block Nigga
35. Kevin Gates – Sit Down
36. Rich Gang – 730
37. Big Kritt – Cadillactica
38. Gifted Gab – Moor Gang

39. Common – The Neighboorhood