vendredi 30 janvier 2015

S.02 EP.15 : James Brown, le premier B-Boy


Cette semaine, on entame une série consacrée à James Brown, l'artiste le plus samplé de tous les temps. L'inventeur de la Funk a couru toute sa vie après le groove parfait, et a ramené la soul à son expression la plus pure : le rythme, au service duquel devaient se mettre tous les instruments. Beaucoup pensent que le Hip Hop lui doit tout. Gamin de la rue arrivé au sommet, MC avant l'heure, papa du breakdance, capitaliste noir : les mômes du ghetto des années 70 ont poussé en l'adulant, et ont fini par absorber toute son oeuvre dans les samplers. Des champs de coton d'Augusta aux podiums de Harlem, on va tâcher de raconter son histoire, loin de la légende. Ce premier épisode comme mise en bouche, un aperçu de son influence majeure sur le rap, à travers quelques-uns de ses samples les plus marquants, notamment le fameux "Funky Drummer".

L'émission : BCK MIR S.02 EP.15
La Playlist : BCK MIR S.02 EP.15 Playlist



























jeudi 29 janvier 2015

Rassemblement




Ces dernières semaines ont été caractérisées par une montée des actes racistes, notamment islamophobes et antisémites qu’il est urgent de condamner et de combattre. Cette situation n’est pas nouvelle, ses racines sont à chercher dans le racisme d’Etat et les politiques xénophobes mises en place depuis des décennies. Récemment, l’omniprésence médiatique de discours islamophobes n’ont fait qu’accentuer le besoin de résistance !

Dans un contexte de récupération politique de l’émotion suscitée par les crimes injustifiables de Charlie Hebdo et de l’épicerie casher, il est nécessaire de reprendre l’offensive. Nous condamnons l’appel à “l’unité nationale” qui nous est posé comme “solution” par les dirigeants qui contrôlent, répriment, tuent et qui ont pour seule stratégie la division des classes populaires pour mieux appliquer les politiques réactionnaires et sécuritaires. Ces mêmes dirigeants qui poursuivent ou appuient la politique impérialiste de l’Etat français à travers le monde.

Le recours à l’État et à des politiques toujours plus sécuritaires et liberticides ne sont pas la solution, bien au contraire, ils en sont responsables. Nous ne nous laisserons pas faire ! Notre unité se trouve dans la solidarité, contre les injustices sociales et contre toute forme de racisme et de xénophobie.

C’est par la solidarité et au travers de luttes communes que nous parviendrons à dépasser les obstacles qui nous séparent les un-e-s des autres et qui ne profitent qu’au pouvoir impérialiste et sécuritaire en place.

C’est bien en comptant sur nos propres forces, en s’organisant et en luttant que nous mettrons à bas cette société qui nous opprime, en particulier les plus précaires et stigmatisés d’entre nous.

Rassemblement vendredi 30 janvier à 18h30 square Charles de Gaulle (métro Capitole)

mardi 27 janvier 2015

Le sale air de la peur




C'est peu de dire que l'air du temps schlingue. Une émission des potos de La Locale tente de réfléchir un peu sur les suites du 11 septembre français, le totalitarisme républicain, l'islamophobie, le racisme d'Etat, et toutes ces joyeusetés dont la période nous abreuve jusqu'à la nausée.

Ca se podcaste là : Le sale air de la peur

vendredi 23 janvier 2015

Saison 2 EP.14 : LINO


De retour en ces temps funestes pour les têtes de métèques, on s'attarde sur Lino, qui vient de sortir un album au titre de circonstance : Requiem.
C'est peu de dire que l'album nous a déçus, mais ça nous apprendra à avoir des attentes. Pour autant, elles étaient justifiées, vu le parcours et la longévité du lascar, actif depuis plus de vingt piges, et responsable d'innombrables couplets de légende. Un timbre nasal, sorti d'une époque où l'empreinte vocale était primordiale, une écriture d'une précision renversante, un flow froid et limpide, Lino a longtemps survolé le rap, malgré ses trop nombreuses incartades dans le son FM le plus dégoulinant. Son premier solo, en 2005, était une réussite. La sortie pirate de Radio Bitume en 2012 nous avaient laissés haletants, sidérés par la plume et la dextérité d'un ancien toujours aussi affûté. Alors Requiem laisse un goût amer. Entre tueries et sombres merdes calibrées pour les ondes FM du dernier millénaire, c'est plus de l'ascenseur émotionnel, c'est de la centrifugeuse.
Mais comme on préfère parler de ce qu'on aime, on passe ces deux heures à survoler le parcours musical de Monsieur Bors, en s'attardant sur ses escales les plus lumineuses. Tchh tchh ! Que la paix soit sur vous.

L'émission : BCK MIR S.02 EP.14
La playlist : BCK MIR S.02 EP.14 Playlist

Quelques vidéos pour se rafraichir la mémoire :
















Son apparition sur ce long possee cut dégoulinant justifiait à lui seul le morceau (mais on aime beaucoup Jeff aussi, hein !) :




Et enfin le clip de VLB, en mode futur du passé. On vous épargne les autres, ils tournent très bien sans nous :

mardi 20 janvier 2015

samedi 3 janvier 2015

Le rap en 2014


Vu par A-Trak (en anglais)

vendredi 2 janvier 2015

S.02 EP.14 : X-MAS MIX


Toujours dispo, un mix bien glauque pour lutter contre l'esprit des fêtes. Y parait que c'est un peu étouffant, mais c'est pas comme si l'air du temps était très respirable, non plus.

L'émission : BCK MIR S02 EP14, X- MAS Mix

Tracklist :

1. Lil Boosie – Streets on fire
2. A-Wax – They don't know
3. King Louie – Day
4. Lil Herb – All my niggas
5. Lil Herb – Koolin'
6. Young Thug – Alphabetic order
7. Starlito – Stop running
8. Chris Crack – Trap name juug
9. Sasha  Go Hard – Rondo
10. Jam Baxter – Leash
11. K9 – Untouchable
12. Lady Leshurr – Exterminate
13. Amplify Dot / Lioness – Broken
14. Black Milk – Detroit New Dance Show
15. OT Genasis – Coco
16. TREE – Probably Nu It
17. TREE – Round Here
18. Young Thug – Mamacita
19. OG Maco – Twelve Bricks
20. Run The Jewels – Crown
21. Cashy – Wrong Way
22. Future – Look Ahead
23. Vince Staple – 45
24. Lil Boosie – Purple Drank
25. Fliptrix – Praise the sun
26. Dej Loaf – Bird call
27. Dreezy – Dreamer 2
28. Black Milk – All mighty part 2
29. Travis Scott – Skyfall
30. YG – Left/Right
31. Prhyme – Underground Kings
32. Nickie Minaj – Stoner
33. Dreezy Feat. Katie Got Bandz – Zeros
34. K9 – Block Nigga
35. Kevin Gates – Sit Down
36. Rich Gang – 730
37. Big Kritt – Cadillactica
38. Gifted Gab – Moor Gang

39. Common – The Neighboorhood

Cadeau pour les borderline



Le poto Blod de Sainté, fidèle auditeur et pourvoyeur de bon son, offre à tous les instables une playlist vidéo de morceaux rap sur les soucis de "santé mentale". Rap Therapy contre les cachetons. C'est par là : Sélection Psykoraptrouble

Bonus :



Podium



Décidément, on a du goût chez Fake for real. Enfin un classement de fin d'année dans lequel on se reconnaît un peu, qui ne porte pas aux nues Run The Jewels et zappe A-Wax, mais fait l'inverse, en plaçant le chicano dépressif et méconnu sur la première marche. Le reste est à l'avenant, que du rap malpoli, sauvage et poisseux, qui renoue avec le caractère choquant et scandaleux de cette zik indomptable. Ca se lit là : Best of 2014

Un autre très bon classement là, en anglais : Passion of The Weiss
Un zip des meilleurs morceaux de l'année pour eux, y a du lourd : Best of 2014
Et un dernier classement, interminable, mais avec tous les liens, et du trèèès bon : The martorialist

Pour le plaisir :