jeudi 12 juin 2014

Episode 11 : Kunta Kinte

 
Tiers-monde de l'équipe Din-records a sorti un album qui s'appelle "Toby or not Toby". Toby, c'est le nom que les planteurs esclavagistes font accepter à coups de fouets au héros du roman d'Alex Haley, Racines, sorti en 1976, et qui a fait grand bruit à l'époque, parce qu'il allait contre le cliché tellement ancré de l'esclave heureux de son sort, paresseux et souriant, ce Jim Crow dont on a parlé il y a quinze jours. Le vrai nom de Toby, c'est Kunta Kinte, mandingue de Gambie, kidnappé à l'adolescence alors qu'il était promis à un destin de grand guerrier. Medine nous avait raconté cette histoire dans un de ses plus beaux morceaux sur son album Arabian panther :



Les images sont tirées de la série télé sortie en 1977, et qui a battu des records d'audience à l'époque (la moitié des ricains devant leur télé !). Alex Haley, c'est le biographe de Malcolm X, et si on a depuis remis en cause la véracité de ce qu'il raconte dans Racines, présenté comme l'histoire transmise de génération en génération de sa famille, son bouquin donne quand même un récit de la vie des esclaves bien loin de La Case de l'Oncle Tom. On y voit l'insoumission, le désir ardent d'évasion, la volonté farouche de se rappeler d'où l'on vient, de sauver son histoire, son identité, ses croyances. Les maîtres craignaient les esclaves plus qu'on ne le pense, et chaque révolte a vu se durcir encore plus les codes régissant leur asservissement. Un moyen de contrôle plus pernicieux encore fut la division orchestrée au sein des esclaves eux-même, tout un système hiérarchique entre favoris et bétail humain, raconté avec humour par Malcolm X, qui y voit l'origine d'une division pérenne au sein du peuple Noir :



Il y a pourtant eu des révoltes collectives, quelques 250 sur le sol américain, selon des chiffres difficiles à vérifier, dont la plus célèbre et la plus sanglante est celle de Nat Turner en 1831. Ailleurs, certaines furent victorieuses, comme celle des maroons de Jamaique, dont on reparlera forcément quand on ira faire un tour dans le Rocksteady.



Le clip de Tiers-Monde, Toby or not Toby :



Et la scène de la série, aux nombreux défauts, mais qui marqua une nouvelle étape dans la prise de conscience de l'histoire réelle de la présence Noire aux USA :



Cette semaine, on parle aussi de la sortie du numéro 39 du journal L'Envolée, pour en finir avec toutes les prisons. Une soirée de présentation aura lieu le 19 juin à La Chapelle, à Toulouse. Plus d'infos sur le site du journal. Force, courage et détermination aux enfermés, à Seysses ou ailleurs.
Cliquez sur l'image pour accéder au site :

www.lenvolee.net


On parle encore de Lil Herb, jeune enragé de la scène drill de Chicago, dont la mixtape Welcome to Fazoland est la vraie tarte de ce début d'année :



Les meufs ne sont pas en reste dans le Drillinois :




Et on finit par Vince Staples, qui vient de sortir sa mixtape Shyne Coldchain vol. 2, excellente et gratuite. On y mesure le chemin parcouru depuis ses débuts nihilistes avec la bande d'Odd Future. La plupart des tracks envoient le frisson, notamment quand il parle de son père gangsta, ou de l'esclavage moderne...
Odd Future, pour mémoire :









Et Vince Staples, maintenant :



A la semaine prochaine ! Merci d'être à l'écoute, et de faire passer le message. Hésitez pas à nous abreuver d'infos, de précisions et autres corrections dans la rubrique "Contact" en haut de page.

L'émission : BCK MIR 11 "Kunta Kinte"
La playlist : BCK MIR 11 Playlist

Pour une explication de texte de la chanson "Follow the drinkin' gourd" : FOLLOW