jeudi 24 juillet 2014

Episode 16 : "Independent as Fuck #2"

 
Deuxième partie de l'émission sur la vague Hip Hop indé des années 1990 / 2000 en compagnie de Sylvain Bertot, qui vient de publier l'ouvrage de référence sur le sujet. Cette semaine, on sort de New York pour s'intéresser aux autres Etats, en particulier la région de la baie, avec la turbulente scène issue des soirées Freestyle du Good Life Café, au coeur de South Central. On cause aussi des Blancs de la cambrousse qui se mettent au rap et inventent une nouvelle source d'authenticité, après le purisme street et Hip Hop : la sincérité. On termine par la relève ingrate du mouvement, avec une sélection de morceaux emblématiques des nouvelles scènes par Sylvain. Toujours du bordel en arrière plan, on a pas quitté le restau chinois, mais toujours autant de bon son.

L'émission : BCK MIR 16
La playlist : BCK MIR 16 PLAYLIST

Une petite salve de vidéos...

Les deux premières minutes du très bon film This is the life, pour donner envie :




Le film n'est pas sorti en France, il n'y a pas de version sous-titrée, mais il restitue bien l'ambiance du moment, avec les rares bandes filmées au camescope dégueu de ce qui s'y passait et plein d'interviews. Pas évident à trouver, mais y a une ou deux sources...

Les Freestyle Fellowships dans leurs oeuvres, back in da days :




Le Project Blowed, réuni en live une décennie plus tard :



Déjà old school à l'époque, le rap de dinos des Jurassic 5 :





Bon esprit, fraîcheur, rap en c(h)oeur :



Et les vieux viennent de sortir un morceau pas pire, toujours aussi à l'ancienne, donc pas plus démodé qu'il y a 20 piges :



La suite des vidéos par là :




Un très bon mix, le "Project Blowed pour les nuls", introduction à cette école si particulière et méconnue :



Un chouette docu sur la scène indé de NYC :




Le regretté Eyedea là où il excellait ; clash et Freestyle :



Epuisant mais virtuose, Busdriver :



Les blancs ne savent pas rapper ?



Je pourrai poster pendant des semaines... Si la scène vous botte, y a le bouquin de Sylvain, et sa page : HIP HOP INDE