mercredi 7 juin 2017

Selekta : O.V. Wright



On est nombreux à l'avoir connu par le biais des compilations "Shaolin Soul", notamment pour sa déchirante version du spiritual classique "Motherless Child" samplé sur le titre éponyme de Ghostface Killah. C'est en effet aux diggers du rap qu'on doit sa redécouverte tardive, lui qui ne connut que rarement le succès qu'il méritait au cours d'une vie bien trop courte dévastée par la drogue, la tise et la prison. Né dans le Tenessee en 1939 et mort en 1980 en Alabama, il incarne pourtant l'essence de la soul du deep South, toute contenue dans sa voix à nulle autre semblable qui servit d'abord l'église avant de se livrer corps et âme à la musique du diable, le blues. C'est sans doute avec Willie Mitchell qu'il donna ses plus grands morceaux au tournant des années 1970, sa voix d'ange déchu chevauchant rythmiques rugueuses et chœurs languissants.
Il enregistra finalement assez peu, mais hormis quelques sonorités plus faciles en toute fin de parcours, l'essentiel de ce qu'on peut entendre de lui frôle tout simplement le sublime. Une sélection de nos morceaux fétiches de cette figure maudite, ponctué de quelques versions samplées et autres renversantes covers.

La selekta : Black Mir - O.V. Wright
Et comme on l'aime trop et qu'on ne peut pas garder tout ça pour nous, la playlist : OV Wright Playlist